Sortir du capitalisme

Une critique émancipatrice du capitalisme et son dépassement libertaire

Émissions

L’Iran entre deux révolutions. Aux origines de la révolution iranienne de 1979

Un épisode qui revient aux origines de la révolution iranienne de 1979 par une histoire marxiste de l’Iran moderne, de sa révolution constitutionnelle de 1906 à celle de 1979, à partir de Iran between two revolutions (Princeton University Press, 1982) de Ervand Abrahamian et de De la politique en Iran (Senonevero, 2010) de Théo Cosme – avec Habib, préfacier de ce dernier ouvrage et participant à la révolution iranienne de 1979.

1ère partie


La première partie (50 minutes) comporte :

Un hommage aux mort-e-s et aux blessé-e-s des récentes révoltes réprimées et des purges des années 1980 ;

Un panorama de l’Iran aux tournants des 19ème-20ème siècles, entre société de classe pré-capitaliste spécifique (avec une grande importance du clergé et des commerçants du bazaar) et basée sur une appropriation du surplus agricoles aux dépens des paysans, empire déclinant, dynastie se réclamant d’une double légitimité (chiite et perse antique) et allié au clergé et aux notables, rivalités impérialistes anglo-russes et influences étrangères grandissantes ;

Une discussion de l’analyse de classe d’Abrahamian, en lien avec celles de Thompson et de Théorie Communiste ;

Une analyse de l’évolution de l’Iran à partir du milieu du 19ème siècle en termes de développement contraint, contradictoire, inégal et combiné ;

Une discussion autour de l’essor d’une bourgeoisie iranienne et des idées modernisatrices, libérales et socialistes aux tournants des 19ème-20ème siècles ;

Une analyse de la révolution constitutionnelle de 1906-1912, de ses origines économiques et (géo)politiques, de ses acteurs populaires, cléricaux, bazaaris, modernisateurs libéraux et socialistes, et de ses suites, une lutte politique très violente au sein et en-dehors du Parlement entre un camp « despotique », proche du Shah, et un camp « modéré », composé des classes moyennes traditionnelles ;

Une histoire du pétrole en Iran, de son utilisation antique à son exploitation impérialiste au début du 20ème siècle ;

Une histoire de la Première Guerre Mondiale et surtout de ses conséquences géopolitiques en Iran, notamment avec une tentative d’asservissement de l’Iran par l’impérialisme britannique du fait du retrait bolchévique, laquelle entraîne une période de troubles politiques débouchant sur un coup d’Etat pro-britannique en 1921.

2ème partie


La deuxième partie (20 minutes) comporte :

Une analyse de la dictature modernisatrice de Reza Shah, créatrice d’un État-nation centralisé, autonome vis-à-vis des impérialismes russes et anglais, militariste, bureaucratique, semi-industrialisé, financé par une fiscalité moderne et des royalties pétrolières, et donc adapté aux nécessités d’un développement capitaliste semi-dépendant ;

Une discussion autour de l’émergence du capitalisme en Iran sous Reza Shah, de sa nature (entre développement endogène et exogène) et de ses limites (non-extension au secteur agricole et au secteur commercial du bazaar, absence de société civile bourgeoise autonome).

3ème partie


La troisième partie (30 minutes) comporte :

Une histoire de « l’interrègne nationaliste » de 1941 à 1953, qui commence avec le passage de facto à une monarchie constitutionnelle (prévue par la constitution de 1906) et qui se termine avec le coup d’Etat de Muhammad Reza Shah et des États-Unis (avec soutien britannique) contre Mossadegh et le parti Tudeh ;

Une analyse des forces en présence, du parti stalinien pro-URSS Tudeh, ses contradictions, sa forte base ouvrière et intellectuelle, sa capacité de mobilisation et sa répression croissante, jusqu’aux nationalistes de Mossadegh et de Fatemi et leur volonté de nationalisation du pétrole iranien, en passant par les féodaux dominant l’Assemblée parlementaire au cours des années 1940 ;

Une discussion autour du développement capitaliste en Iran, de ses contradictions et de ses limites (absence de réforme agraire du fait de l’opposition des propriétaires terriens et du clergé) au cours de cette période ;

Une histoire de l’Iran du compromis pétrolier des lendemains du coup d’Etat de 1953 jusqu’à la libéralisation politique et agricole du début des années 1960 ;

Une traduction originale par notre invité du poème « L’hiver » de Mehdi Akhavan-Salece, écrit à la suite du coup d’Etat de 1953.

4ème partie


La quatrième partie (1 heure 10 minutes) comporte :

Une présentation du régime autocratique militaire de Muhammad Reza Shah ;

Une discussion des nécessités du développement capitaliste mondial à partir de son basculement fordiste ;

Une analyse des réformes sous Muhammad Reza Shah, ses objectifs (émergence d’un capitalisme iranien inséré dans l’économie mondiale), ses modalités (privatisation des terres agricoles), ses conséquences (exode rural) et ses opposants (le clergé et notamment Khomeini, les bazaaris, les propriétaires terriens) ;

Une discussion autour de la rente pétrolière et ses conséquences structurelles en Iran (et ailleurs) hier comme aujourd’hui ;

Un bref rappel de l’histoire ancienne du programme nucléaire iranien ;

Une analyse des conditions de succès d’une modernisation de rattrapage, non remplies par l’Iran ;

Une genèse de la révolution iranienne de 1979 et une discussion de ses causes lointaines et immédiates : des transformations de la société iranienne et des mouvements de guérilla islamistes et marxistes-léninistes à une contestation croissante du régime du Shah ;

Une présentation des analyses marxistes d’époque du capitalisme iranien des années 1970 ;

Une analyse de l’insurrection de 1979, du populisme islamiste shiite et de la République islamique d’Iran comme synthèse contradictoire et comme expression de deux impossibilités, celle d’un capitalisme autocentré indépendant de l’impérialisme étasunien et du marché mondial, et celle du socialisme de type marxiste-léniniste ;

Une discussion de la stratégie contre-insurrectionnelle du Shah de 1975 à 1979, celle d’un parti unique pseudo-révolutionnaire qui tente sans succès de mobiliser autour de lui, et qui s’attaque aux intérêts économiques du bazaar et à l’indépendance du clergé shiite ;

Une analyse du rôle des impérialismes occidentaux (et de leurs liens avec Khomeyni) et de l’armée iranienne en 1978-79.

 

Liens

Émissions évoquées ou en lien

Pour une histoire spécifique et globale de l’émergence du capitalisme

 

Newsletter

Pour être informé régulièrement des nouvelles publications de Sortir du capitalisme en-dehors des réseaux sociaux et des applications de podcast, abonnez-vous à notre newsletter !

Merci !