Sortir du capitalisme

Une critique émancipatrice du capitalisme et son dépassement libertaire

Émissions

Le temps des émeutes et des manifestations sauvages

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71pf6SVuoYL.jpg

En ces temps de mouvement social, un voyage au cœur des manifestations et des violences de rue à Paris au début du 20ème siècle à partir de Le goût de l’émeute. Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la « Belle Époque » (L’Échappée, 2012) – avec l’auteure, Anne Steiner, maître de conférences à l’Université Paris 10 Nanterre, également auteure sur ce sujet de Le Temps des révoltes. Une histoire en cartes postales des luttes sociales à la « Belle Époque » (L’Échappée, 2015) et de Les En-Dehors. Anarchistes individualistes et illégalistes à la Belle Époque (L’Échappée, 2020).

L'émission complète


L’émission (50 minutes) comporte :

Une définition de l’émeute, spontanée, imprévisible et violente, et de la manifestation, prévue, ritualisée et pacifique ;

Une histoire du régime juridique des manifestations, complètement interdites (et donc brutalement réprimées) jusqu’en 1909, et peu encadrées légalement jusqu’en 1935 ;

Une description des émeutes de 1909-1910 suite respectivement à l’annonce de l’exécution du pédagogue libertaire Francisco Ferrer en Espagne et à l’assassinat par un policier d’un ouvrier parisien ;

Une généalogie de la distinction médiatique entre « manifestants » et « casseurs », recoupant celle du marxisme entre « prolétaires » et « lumpenprolétaires » ;

Une discussion de « l’économie morale » des émeutes et des liens entre émeutiers et manifestants (souvent solidaires de ceux-ci, et ne considérant pas qu’il y ait d’incompatibilité entre manifestation et émeute) ;

Un constat du retour de l’émeute et des manifestations sauvages au cours des dernières années face à l’échec du modèle du « mouvement social » et de ses manifestations massives encadrées, notamment en décembre 2018 avec l’émeute des gilets jaunes aux Champs-Élysées ;

Une analyse du changement de l’économie morale des gilets jaunes, d’une subversion des règles de déclaration de manifestation en préfecture (mais accompagnée de discours pro-police) à une acceptation des techniques des « black blocks » ;

Une discussion des similitudes et des différences entre les situations des manifestant-e-s parisien-ne-s de 1909-10 et ceux et celles d’aujourd’hui : degré de politisation, de répression judiciaire, etc. ;

Une description des affaires Liabeuf et Durand et de leurs condamnations à mort respectives ;

Une analyse des transformations de la répression judiciaire de la Belle époque à nos jours ;

Une critique de la disqualification des mouvements contestataires comme réactionnaires sous Clémenceau et sous Macron.

 

Liens

Émissions évoquées ou en lien

La révolution qui vient. De l’imaginaire du « Grand Soir » à la grève générale de 1906

La guerre sociale en France. Les luttes des classes populaires à la « Belle Époque » (1905-1914)

 

https://s14-eu5.startpage.com/cgi-bin/serveimage?url=https%3A%2F%2Fwww.lechappee.org%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Fstyles%2Fcouverture_ouvrage%2Fpublic%2Fimages-ouvrages%2FLes-En-dehors-2e-edition.jpg%3Fitok%3Dh2jibhSu&sp=335afacb8fa22fee42c6fc6834cfd74d&anticache=954138

https://s14-eu5.startpage.com/cgi-bin/serveimage?url=http%3A%2F%2Fentremonde.net%2FIMG%2Farton56.jpg&sp=3caec2a738df52f7a929d81e696e561d&anticache=907215

 

Newsletter

Pour être informé régulièrement des nouvelles publications de Sortir du capitalisme en-dehors des réseaux sociaux et des applications de podcast, abonnez-vous à notre newsletter !

Merci !